Un port historique

Ville de corsaires et de terreneuvas

En 1492, les Juifs chassés d’Espagne, arrivent à Granville. Interdits d’habitation au sein de la cité, ils s’installent dans les faubourgs où ils acquièrent le droit de faire commerce d’orfèvrerie et de prêter de l’argent. C’est notamment grâce à cette activité que l’armement granvillais se développe. Dès 1450, les bateaux de Granville et des environs pêchent à Terre Neuve.

Sous Louis XIV, les bateaux ont également le droit de s’armer pour s’adonner à la course. Granville en compte 70 à 80 et donne 15 amiraux à la France dont Pléville Le Pelley, "le corsaire à la jambe de bois".